is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome septième. Première division de la première classe, contenant les voyages imaginaires romanesques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

2J3 2 L' I S L E iNCONSüÊ.

Je n!ai pas befoin de faire mention ie! des procédés que j'employai pour conferver le gibier & le poilfon; ce font les mêmes dont je m'étois déja fervi. Je dirai feulement qüe hoüs mangeames frais ces poiflbns plus Iöng-temps que nous n'avions fait la première fois , & qu'éclairé par 1'expériencè, je préparai beaucoup mieux mes chairs boucannées & mon poiffbn falé. lis furent d'un meilleur goftt, & fe gatèrent moins que ceux que nous avions confommés durant 1'année.

Le fouci de 1'avenir & la jufte prévoyance des befoins, qui m'avoient fait amaffer cette provifion néceffaire , me portèrent aiuTi-töt après a couper le fourrage, dont nos befHaux ne pouvoient fe palfer dans la mauvaife faifon, & a femer nos terres avant les pluies. Eléonore, qui ne pouvoit me prêter que de foibles fecours dans ces travaux importans , voulut au moins me tenir compagnie lorfque je m'etl occupois, & ne me quittoit guère au champ ou a la prairie. Elle elïaya méme quelquefois la fourche ou Ie rateau; mais tout Ie faix du jour comme de I'ouvrage tomboit fur moi, & tout me faifoit un devoir indifpenfable de m'en charger. U falloit plus de foin que 1'an paflé. J'étois feul pour Ie faire, pour le voiturer, pour 1'entaffer; j'y trouvai plus de fatigue.

La