is toegevoegd aan je favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome huitième. Première division de la première classe, contenant les voyages imaginaires romanesques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

174 L'Isle inconnue, 1'autre, & de farmer de force & de patience contre lui-même. Elie avoit toutes les qualités propres a réuffir dans cette doublé négociation. Douce , tendre, infinuante, pleine de raifon & de fermeté, elle confervoit fur 1'efprit de fes enfans tout le pouvoir d'une mère la plus chérie & la plus refpeétée.

II ne lui fut pas difficile d'obtenir d'Adélaïde 1'aveu de fon attachement. Emue par les Jarmes de fa mère, pouffée par la circonftance impérieufe, cette tendre fille épancha fon ame tout entière dans le cceur maternel, & puis, honteufe & rougiffant de cet aveu, elle embraffa fa mère & fe cacha la tête dans fon fein , comme pour fe dérober au trouble que lui caufoit fa franchife. Eléonore fut ainfi confirmée dans 1'opinion que nous avions déja de l'amour d'Adélaïde pour Henri. C'étoit a lui qu'elle vouloit fe donner, comme a 1'homme le plus eftimable ; elle n'accordoit a Baptifte que de 1'amitié.

Mon époufe ne trouva pas la même facilité a foumettre celui-ci. Elle pouvoit bien le convaincre de la néceflité de refpefter la décifion d'Adélaïde, mais non pas 1'en perfuader; car un cceur maitrifé par une paflïon violente, ne voit plus le vrai des chofes, & rejette même avec dédain les Iumières de la raifon, s'il les