is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome dixième. Première division de la première classe, contenant les voyages imaginaires romanesques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ïc* Lés I s t ê i

«ompofolent les meubles & les rïcheffés les plus précieüfes de cette demeüre, oii 1'on'ne voyoit étalés nil'or, ni la pourpre. Tout an* ftoncoit que cette grotte fervoit d'afyle a un fimple berger. Du fond de cette retraite jailliffoit une eaulimpide, dont les flots argentés couloient avec un doux murmure , & ofTroient pour fe défaltérer, une boiffon pure Sc fa* lutaire.

Bathylle enfre avec fectrrifé dans cette grotte ; la parcourt d'un eeil avide Sc curieux. Rien ne 1'intimide a rien ne 1'effraye : toutl'invite au contraire a fe repofer avec confiance: la joie commence a renaitre dans fon cceur. U préfére bientöt cette retraite meublée fi firnplement i aux palais les plus vaftes Sc les plus toagnifiques. Preffé par la faim Sc la foif, il prend un vafe rempli de lait, Sc répareVes forees épuifées. Un inftant après, fes paupières s'appefantiflent doucement. Aecablé de fom* meil, il fe couche fur le iit de jones , Sc s'endort. La férénité de fon ame étoit peinte fur fon vifage: il fembioit fourire en dormant. Semblable au jeune enfant qui, après avoir pompé un lait pur Sc nourriffant, laiffe pencher mollement fa tête fur le fein maternel. L'homme jufiê a feul 1'avantage précieux de goüter les douceurs d'un fom'meil calme Sc