is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome treizième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

64 L'BlSTOtRE VERITABLÉ,

Le lendemain dès le point du jour notre efcorte nous vint prendre pour affifter a 1'hommage que les animaux venoient rendre au phénix, qui eft la plus belle cérémonie de toute 1'ile; il étoit a 1'entfée de fon palais pour les mieux recevoir, & pour en faire la revue avec plus de magnificence. Nous remarquames en paffant, qu'a toutes les portes du palais, il f avoit un chien cn fentinelle; & une oie fur chaque fenêtre , avec un aigle au haut du donjon, pour découvrir de plus loin ; & on les relevoit d'heure en heure, autant la nuit que le jour. Si-töt que nous fümes arrivés,le phénix nous fit affeoir auprèsde lui fur des fiéges. II étoit environné de tous les animaux de fa garde, & de tous les oifeaux de fa fuite, comme le jour précédent. Après que fon perroquet eut harangué affez long-tems fur le fujet de la cérémonie, avec grande fatisfaction, de toute 1'affemblée, qui étoit charmée de la douceur de fon éloquence; on vit venir de loin les oifeaux. en magnifique appareil, fous la conduite de 1'aigle, qui après avoir une pointe en 1'air, fondit tout a coup au pied du phénix , pour lui faire hommage, puis fe guinda dans le ciel, &i s'alla perdre dans les nues. Aufli-töt les oifeaux de fa fuite fe perchèrent de$a & dela fur les arbres, tandis que ceux qui favoient chanter s

célébrèrent