is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome treizième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

bu S o l e i li 4*9

qu'on écoute prononcer des oracles. Ce n'efi pas, ajouta-t-il, que la fcience des chofes naturelles n'ait befoin, comme les autres fciences, de préoccuper notre jugement d'axiömes qu'elle ne prouve point: mais les principes de la fienne étant fuppofés , il n'y en a aucune qui fatisfaffe plus néceffairement a toutes les apparences.

Je ne pus en eet endroit m'empêcher de 1'interrompre : mais , lui dis-je, il me femble que ce pbilofophea toujours combattu le vuide; & cependant , quoiqu'il fut Epicurien, afin d'avoir 1'honneur de donner un principe aux principes d'Epicure, c'eft-a-dire aux atómes, il a établi pour commencement des chofes , un cahos de matière tout-a-fait folide, que Dieu divifa en un nombre innombrable de petits carreaux, a chacun defquels il imprima des mouvemens oppofés. Or il veut que ces cubes en fe froiffant 1'un contre l'autre, fe foient égrugés en parcelles de toutes fortes de figures: mais cornment peut-il concevoir que ces pieces quarrées aient commencé de tourner féparément, fans avouer qu'il s'eft fait du vuide entre les deux angles ? Ne s'en rencontroit-il pas néceffairement dans les efpaces que les angles de ces carreaux étoient contraints d'abandonner pour fe mauvoir? Et puis, ces