is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome seizième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

itó l e Monde

ïnduftrie ne feroient pas fuffifantes, pour ka tirer d'intrigue : alors lëmpereur diftribue 4 ces pierres les différentes vertus qu'il juge nétèihbès aux folet-s, ( on les appelle ainfi che3 nous) qu'il envoye parcourir les planettes, &r ils s'en fervent felon I'occafion qui fe préfente a produire des méteores, è exciter des ora» ges, a calmer les mers, a fe rendre invifibles, è changer de figure, enfin è faire une infinité de prodiges , ou je ne fai combien de petites fingeries, que toutes les nourrices favent pa* cceur.

Quand le voyage de ces jeunes lutins jeft terminé, ou qu'ils vont d'une planette a une autre , ils laiffent pour 1'ordinaire dans celles qu'ils quittent un certain nombre de ces taüfmans, comme pour dédommager les hom. mesdes petites miévreries qu'ils leur ont faites: heureux qui rencontre ces tréfors! le hazard en a quelquefois donné plufieurs a la même per. fbnne , & c'eft par ces incidens fortunés qu'on a vu des hommes faire tant de chofes au-deffus de Ia nature; comme marcher er. 1'air, ft? ren, dre invulnérables, manier fans fe brö'er Èe ferj» embrafé, fe promenerèlu pluiefans fe mouilIer, prédire 1'avenir, guérir avec des paroles. & fe faire aimer de toutes les femmes