Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Mercure. 347 le pleurer après fa rriort, lui avoit, fans doute, bien des obligations, qui confiftoient dans 1'agrément de fa converfation, la douceur de fon commerce, fon amitié, fes bons offices, &c. Le pleureur, dit-on, a joui de tout cela, fans quoi il ne le regretteroit pas ; il en a même joui pendant un tems confidérable, puifqu'il y eft fi accoutumé qu'il ne fauroit s'en paffer. Mais n'eft-ü pas bien jufte que le défunt qui a tant vécu pour le plaifir de fon ami, ait enfin la libjerté de mourir pour fa fatisfaaion particulière ; & n'eft ce pas une grande ingratitude d'être fiché par fon intérêt perfonnel, du bien qui eft arrivé a notre ami intime r Voila pourquoi la police punit ceux qui s'affligent de la mort d'un autre.

Nos fages ont quelquefois demandé pourquoi on ne dreffoit point de tombeau dans .Mercure comme on fait dans la plupart des autres planettes ? A quoi les Mercuriens ne répondent que quatre mots, mais fort décififs: » Si les tombeaux, difent-ils, & les épitaphes » étoient éternels , la planette ne feroit pas » capable de les contenir tous : s'ils font pé» riffablts, ce n'eft pas la peine de les batir.

Sluiten