Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

8 Voyages pit-é, du moins, donnez quelques heures dans la journée a une malheureufe , qui n'a de plaifirs ni de diffipation que ceux que vous lui procurez; aidez-moi è fupporter mes ennuis. Hélas! fi votre cceur étoit pénétré des mêmes ientimens que j'éprouve , feroit - ce k moi a vous faire appercevoir que deux jours fe font paffés, fans avoir daigné vous reffouvenir d'une foeur qui n'eft occupée que de vous ? Devezvous douter de tout ce que j*ai foufFert, par la crainte qu'on eüt attente a vos jours ou k votre liberté? Plaintes inutiles ! on ne m'aime point, & il ne me refte aucune prétention au repos. Monime ne put retenir fes larmes.

Pénétré jufqu'au fond de 1'ame d'un reprocbe que je méritois fi peu ; arrêtez , chère Monime, cefTez d'infulter un cceur qui n'eft dévoué qu'a vous feule ; ne condamnez point

un homme qui vous aclore Que dis-je, en

frémiffant ? ma raifon s'égare..... un délire ,

fans doute, s'empare de mes fens. Ah! pardonnez ce trouble que vos injufles foupcons

fönt naitre dans mon efprit Je ne vous

aime point ?.... Ah! Monime , chère Monime !... cotnment une penfée aufïi injurieufe a-t-elle pu trouver place dans votre cceur? Monime, furprife & interdite, me- regardoit fans ofer me répondre. Après un quart - d'heure de fi«

Sluiten