is toegevoegd aan je favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome dix-septième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

7^ Voyages ils agitent eux-mêmes leur monde par I'extra* vagance de leurs vifions. Voila ce qui excitö contreeux la haine des gens raifonnables, qui aiment 1'ordre & le repos. Au refte, vous verrez dans tous les mondes un fi grand mélange de fageffe & de folie parmi les hommes, qu'on ne peut affez admirer I'inégalité qui les fait voir fi contraires a eux-mêmes. Tel vous paroïtra le plus fage en une chofe, qui eft extravagant dans une autre. Ce n'eft pas dans le tourbil!Qn de ce monde qu'on doit critiquer leur folie ; il y a trop de gens intéreffés a la foutenir & è la défendre.

Licidas vint 1'après-midi faire fa cour a Mo* mime : il nous apprit qu'il s'étoit tenu un confeil extraordinaire ; car 1'ufage de ces peuples eft de commencer par agir; les réflexions viennent après. Ce confeil fut donc affemblé, afin d'y examiner ce qu'on venoit d'exécuter. Les avis furent partagés, comme de coutume,& chacun fe fépara fans pouvoir rien réfoudre pour le préfent, ni rienprévoir pour 1'avenir, foit qu'on ne trouvat aucun moyen pour remédier aux défordres, ou que les difficultés les rebutaffent,;il fut feulement décidé qu'il falloit laiffer aux généraux le-foin de fe tirer d'affaire comme ils pourroient. Je crois que c'ctoit le meilleur parti qu'ils puffent prendre.