is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome dix-septième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

88 Voyages coup. Je leur fais aiüfi quelquefois des niches; car il faut s'amuïer avec ces animaux-la. Je fuis für, madame , dir Damon , que monfieur le vidame eft enehanté de toutes vos efpiegleries : on peut^ dire que vos petites folies, puifqu'il vous plait de nommer ainfi le brillant de vos faillies, font des plus agréables, & vous faites certainement 1'amufement & le charme de toutes les compagnies que vous voulez bien honorer de votre préfence.

Je craignis que Cornalife ne fe fêchSt encore de cette ironie que je trouvois un peu forte ; toais loin qu'elle s'en offencat , fon amourpropre la lui fit prendre pour un compliment délicat & recherché. Damon continua de flatter la folie de cette extravagante , en la louant fur fa beauté, fa taille, fa jeunefie , & les agrémens qui étoient répandus dans toute fa perfonne ; nous fit le détail dë fes talens, vanta fur-tout celui qu'elle avoit pour la déclamation, ajouta qu'ils devoient incefiamment jouer une comédie, & qu'il falloit qu'elle y choisit un röle.

C'étoit encore une des folies de Cornalife : fouvent on en jouoit chez elle, ou elle avoit toujours la fureur d'y faire les premiers röles. Une partie de la nuk fe pafla a décider de la pièce qu'on joueroit. C'eft la manie de ces peuples; tout eft théatre chez eux, quoiqu'il en