is toegevoegd aan je favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome dix-septième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Milord Céton. 31^ immoler une fi douce félicité a 1'ivrefte des fens ? II faut que nulle crainte , mille honte ne trouble notre repos, & qu'au fein des vrais plaifirs nous puiffions parler de 1'amour, fans faire rougir la vertu. Je fais que la plupart des Idaliennes font bien éloignées de cette délicateffe. Hélas! mon prince, continua Monime,fi vous m'aviez arraché ce que je cherche k vous conferver, c'étoit votre propre bonheur que vous ravifliez.

Que vous êtes cruelle,divineTaymuras, dit Pétulant! penfez-vous que je puiffe être heureux fi vous condamnez toujours ma paftion, & fi vous voulez anéantir tous mes defirs ? Non, dit Monime, mais je veux feulement vous apprendre k les modérer, afin de ne les point épuifer; c'eft 1'unique moyen de n'en être pas la viöime ; car ceux qui recherchent le plaifir avec trop d'aviditéfont des prodigues, qu'on peut accufer de difliper leur fonds, fans fe donner Ie tems de jouir du revenu , & qu'on doit encore regarder comme des gens prêts a tomber dans le néant: il faut donc , mon prince , économifer fes plaifirs, pour être en état de les goüter plus long-tems! Quoique Ie prince Pétulant fut très-mécontent de cette morale, & qu'il ne la gqütlt point

tout, il parut néanmoins s'y foumettre fans