is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome dix-septième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de Milord Céton. 415 fur terre , ou il eut toujours 1'avantage ; & malgré la réfiflance de Bélifaire, que 1'empepereur avoit envoyé contre lui, il affiégea &c prit Rome , la détruilit prefque. entièrement, fit brüler le capltole , & renverfer la moitié des murailles, ordonna aux citoyens d'abandonner la ville fous peine de la vie, en traitant cruellement ceux qui ne profeffoient pas fa religion. Ce gros camus, que vous voyez a cóté, efl Atila, roi des Huns, fcythe de nation; il étoit d'un efprit fubtile , ambitieux, plein de rufes, de fineffes, de trahifons, cruel, haut, fourbe & téméraire. Le fiège de fon empire fut en Sicambrie prés le Danube. II tut appellé au fecours de Genferic, roi des Vandales, contre les Gots, & vint avec une armée de cinq eens mille hommes, ravagea toutes les provinces de 1'empire romain, en mettant a feu & a fang tous les endroits par ou il paffoit dans 1'Allemagne & dans 1'Italie; mais le cours de fes viftoires fut enfin arrêté .dans les Gaules par Atticus, chef des Romains; & Mérouée , roi des Frangois, lui défit en un feul jour plus d'un tiers de fon armée, & le contraignit de s'enfuir en Hongrie. Ce prince t après avoir accablé quantité de provinces, démolit toutes leurs villes , forga Aquilée , fac^Igea M.ilan &c Pavie, &c mourut enfin d'un