is toegevoegd aan je favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome dix-neuvième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

BE NlCOLAS KHMIUS." 317 volent bon a quelque chofe , je pouvois tout de même fervir 1'état, quoique je reftaffe perfonne privée. Mais tout cela fut inutile ; Perfonne n'en voulut avoir le démenti, Et les grands, k ces mots, redoublèrent leur cri. .Les troupes étant accourues de toutes parts, la clameur augmenta , & tout le camp répéta, ce que le confeil avoit dit. La-deffus je me voilai la tête , & je me retirai dans ma tente , ordonnant a mes gardes de ne laiffer entrer perfonne ; car je me flattois que quand ce premier feu du zèle des foldats fe feroit un peu rallenti, chacun penferoit plus fainement. Mais les chefs des troupes ayant affemblé leur monde , coururent a ma tente, forcèrent la garde, & me revêtirent malgré que j'en euffe, des ornemens impériaux , & m'ayant tiré hors de ma tente, ils me proclamèrent au fon des trompettes & des tambours , empereur de Quama, roi de Tanaquit, d'Aröonie , d'Aleftorie, & grand duc des Kifpuciens. Alors voyant qu'il n'y avoit plus moyen de réfifter, je fuivis le torrent , & j'avoue que je n'en fus pas faché ; & qui eft-ce qui 1'auroit été de fe voir en poffeffion d'un empire , de trois royaumes, & d'un grand duché ? II y a la de quoi faire venir lëau a la bouche a 1'homme du monde le moins ambitieux. J'envoyai fur le champ des couriers au