is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome vingt-deuxième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

'ui les Hommesqu'on leur voit a peine les pieds ; & elles n'ont aucune autre partie du corps décOuverte que les mains & le vifage, & a peu prés autant du cou & de la poitrine , que votre graundy en laiffe voir.

Youwarky parut chafmée de cette nouvelle forte d'habillement , & fe mit a y travailler nuit & jour , pour fe garantir des mauvais tems. Tandis qu'elle s'occupoit ainfi , je travaillois de mon cöté a ramaffer des provifions pour 1'hiver. J'étois bien forcé de le faire feul , puifque ma femme travailloit a s'habiller , elle & fes enfans. II y avoit environ quinze jours qu'elle étoit devetiue couturière , lorfque' revenant le foir de mon ouvrage, je la vis accourir au devant de moi cou Verte de fa nouvelle robe. En vérité, pour ne lui avoir fait qu'une defcription bien fuperficielle de eet habillement, elle avoit affez bien réuffi. Quoiqu'il n'y eüt pas un pli autour du corps, il étoit très-jufte pour fa taille , & avoit une queue trainante comme pour une Comteffe: je crois que quand elle eüt eu beaucoup plus d'étoffe qu'elle n'en avoit, e\\e 1'auroit toute employee. Ne voyant point d'ouverture par devant, je lui demandai comment elle avoit fait pour la mettre: elle me répondit qu'après 1'avoii; étendue par terre , elle s'étoit gliffée