is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome vingt-troisième. Seconde division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DU VOYAGEUR AÉRIEN. 121

ï'office finit avant qu'elle eut achevé. Tout ce que je pus faire en cette occafion , fut de charger un valet-de-chambre, francois de nation , de la fuivre, & de me rapporter exaftement, & fon nom & le lieu de fa demeure. Defplanes, c'eft le nom de ce domeftique, s'acquitta de la commiffion en habile homme , & me dit a fon retour tout ce que je défirois favoir. II m'apprit que cette incomparable beauté fe nommoit Liriane, feulrefted'uneilluftrefamilie, mais peu avant3gée des biens de la fortune, a caufe des grandes dépenfes que fon père avoit faites aufervice de fa majefté très-chrétieune; qu'elle vivoit avec fa mère, déja fort agée, dans la feule maifon qui lui reftoit du naufrage de tous fes biens ; qu'elle ne fortoit qu'avec fa mère dont elle faifoit toute la joie, & qu'enfin elle fe deftinoit h paffer fes jours dans un couvent fort auftèré, auffi-töt que fa mère auroit quitté cette demeure mortelle, pour paffer au féjour de la gloire & de 1'éternité. Si la découverte de la naiffance &de la demeure de la belle Liriane me donna beaucoup de joie , fa réfolution de fe faire religieufe m'affligea au dernier point. Cependant je me mis dans la tête que le délordre de fes affaires , &c le peu d'efpérance de pouvoir conferver dans le monde 1'éclat du rang qu'y avoient tenu fes ancêtres pouvoient