Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

DANS L'AUTRE MONDE. 2J}

Le divorce du roi fe rrouvant confommé, & ma grodelfe paroiflant, notre mariage qui avoit été jufques-ü tenu fecret, fut rendu public, & mon couronnement fe fit auffitót que je fus accouchée de la princelfe Elifabeth.

Cette faftueufe cérémonie m'afiuroit une place après laquelle mon ambition foupitoit depuis longtems 5 'mais elle n'y fixoit pas le bonheur. Depuis que j'étois reine, je ne pouvois plus cacher mon peu d'inclination pour le roi, & même mon indifférence fe changea en un dégout décidé pour fa perfonne. Mon imagination échauffée ci-devant par 1'efpérance, & a préfent réfroiclie par la pofleffion, voyoit les objets tranquillement, & les réduifoit a leur jufte valeur. Plus je réfléchifiois, plus je me difois a moi-même; « quelles grandes » chofes ai - je donc acquifes avec les grandes » peines que je me fuis données »?

Je me comparois fréquemment a un chaflèurde renard, lequel, après s'être épuifé de fueur & de fatigues toute une journée, atttape enfin 1'objet de fes peines, & n'y trouve qu'un animal infect & dégoutant, qui n'a rien de bon que 1'extérieur. Mon état roe fembloit pire encore, car le chaffeur abandonne fa proie a fes chiens, moi j'étois obligée de flatter la mienne, & de lui témoigner qu'il étoit 1'unique objet de mon amour. .

Sluiten