is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome vingt-cinquième. Deuxième division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

bü Prince Soly. 8i fantes , avec uh bifcuit & deux verres de vin » nous danfons 1'efpace de quinze lieues.

En achevant ces paroles, elle fe leva , tandis qu'Agis exe'cutoit fon confeil; elle fit figne de la main au joueur de fiütè , qui commenca une provencale , & chacun , en battant i'en. trechat, prit le chemin d'Amazonie.

Ils avoient Voyage de ce.tte forte pendant quatre heures, & avoient fait plus de vingt lieues , lorfque le jeune page, tout hors d'haleine, fe laiffa tomber fur fherbe, & s'écria qu'il n'en pouvoit plus. Le tambouriri ceffa un moment de jouer, & la fée, auffi bien que le Prince, s'arrêtèrent.

Ah! dit Agis d'un ton lamentable, n'allons pas plus loin , je vous prie, je fuis pret a mourir de laffitude : je vois que Prenany ne peut plus fe foutenir fur fes jambes, & votre joueur de flüte lui-même eft tout en eau.

lleftvrai,dit le Prince, qu'il y a long-temps que nous fautons : j'aigrande envie de rejoindre ma princeffe; mais il vaut mieux arriver plus tard, que de nous livrer aux ennemis, quand nous n'en pourrons plus. Vous êtes en vérité plus foibles que des femmes, dit en riant Ca~ brioline; c'eft ün jeu pour nous de danfer depuiscinq heures jufqu'a neuf, & nous nous repofons après cela a courir dans une promenade. Mais

F