is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome vingt-cinquième. Deuxième division de la première classe, contenant les voyages imaginaires merveilleux.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

des trois Princes de Sarendip. 420 auffi-töt , & combattil quelque temps avec fermeté. Mais cette réfiftance ne fit qüaug» menterl'ardeur des Numidiens, qui,a coups de fabre, percèrentla première & la feconde ligne; qui furent obligéesde s'enfuir, après avoir laiffe fur la place plus de deux mille morts des leurs, & autant de prifonniers. Leur aile gauchecombattoit toujours ; mais voyant le malheur de leur droite , ils perdirent courage: ils eurent le même fort que la gauche, & cene fut par-tout qu'une déroute générale. Les Numidiens ne s'amusèrent point au pillage ; ils pourfuivirent leurs ennemis , toujours en les battant & tuant. Le prince d'Arcas , dans la mêlee , fut bleffé de deux coups de fabre que lui donna le prince de Sarendip, & 1'auroit peut être tué, s'il n'avoit trouvé fa sureté dans fa fuite. Les Arcaciens perdirent plus de dix mille hommes , fans compter les prifonniers , & tout leur bagage, avec la caiffe militaire, qui fut partagée entre tous les foldats. Le roi, voulant profiter de fa victoire, enleva cinq ou fix places, & mittout le pays des environs a contribution. Le prince d'Arcas fe voyant , par ce moyen , hors d'état de foutenir la guerre contre des forces fi fupérieures aux fiennes , demanda la paix. On la lui accorda, a condition qu'il payespit tous les ans un tribut .d'un million au roi