is toegevoegd aan uw favorieten.

Voyages imaginaires, songes, visions, et romans cabalistiques. [...] Tome vingt-septième. III{e} division de la première classe, contenant les voyages imaginaires allégoriques.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

L'Isle EnioueeJ luxe. II I'exhorta a s'en défaire * & a marehet quadrnpédement. Enfuite , adreffant la parole au peuple qui 1'entouroit.

O homme Is'écria-t-il, quelque foit ton rang „ ton pays y tes moeurs, fi tu n'es fauvage > écoute $c reform e-* toi I

Le premier qui fe fit des habits ou un logement jfe donna en cela des chofes peu né% cefiaires, puifqu'il s'en étoit paffé jufqu'alors , & qu'on ne voit pas ppurquoi il n'eut pu fupporter , homme fait, un genre de vie qu'il fuppörtok dès fon enfance, Que dis-je ? Le premier qiü inventa les fabote , devoit être puni comme fauteur du luxe , & corrupteur de la fociété; ear plus on y réftéchit, plus on trouve que Fetat de nature eft le moins fujet aux révolutions, le meilleur k 1'homme , 8c qu'U n'en a dü fortir que par quelque funefte hafard, qui, pour 1'utilité commune % eüt du ne jamais arriver. L'exemple des fauvages , qu'on aprefque tous trouvés k ce point, fem,ble confirmer que le genre humain étoit fait pour y demeurer toujours ; que eet état eft la véritable ieuneffe du monde, & que tous les, progrès ultérieurs ont été., en apparence % au,-, tant de pas vers la perfecfion de 1'individu £ mais,en effet,, versladécrépitudede 1'efpèce^ $P3 , encore une fois, ce, n'e.ft point, Is.. TetaS: