Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

1674»

B Ki l; de

:

< < 1 ( f c f

i

c

f( d

5fo Paix avfc l'A.vgletsïirs,

militairs ne répondirent pas aux efp4 rances qu'on .s'était formées.

La guerre fut alors transportéedans lAllemagiie & les Pays-bas Efpagnols* Les Etats obügés de fecourir- comme alliés ceux qui les avaient délivrés du funeste inconvénient d'être lesprincipaux intéresfés dans cette guerre, firent des effbrts extraordinaires pour remplir les devoirs d'une kilte recontmmcg^ê mirent fur pjedunearmée confidérable. Pour srrêtter les fakes de la jaloufie du commandement&luidon-

d'eftfms & de confiance, le koi d Efpagne norjaia le princed'O. range GénëraikOme de fes troupes dans esi Pays-bas. Révoh.tion étonnante ïue Fnibppe IL n'aurait jamais prévue Le prince d'ürange rasfembia les trouws auprès de Berg - op - Zoom . aa

Duffel prés de Malines, pour y prenre les troupes Efpagnoles aux ordres lu Gouverneur le Comte deMnnterey. Jn détachement de 1'armée Impériale ommandée par Ie Comte de Souches Jdat de fortune, ayant, par une mar. he favante, trompé les Francais diseriés fur la frontiere, vint encore le 3'ndre auprès de Louvain. Le prince Urange, a la tête de ces trois corps ui formaient une armée d'environ '"tante quatre mille hommes, s'abanmm au plus brillant eipoir.

Sluiten