Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Munster & Cologne. 513

pandue dans une Armée par 1» defaite d'une partie des troupes eft un préfago presque certain d'une déroute totale. D'ailleurs on ne devait pas s'attendre que le Prince d'Orange qui n'avait encore fait que trois campagnes ioifmït dès ce tems-la une fermeté inébranlable a la valeur d'un ]eune Guerrier.

Mais le Prince, ayant pris un paste avantageux fur une hauteur du villase de St. Nicolas, avait donné des ordres li juftes, executés avec tart d'activité, qu'il fut en état de foutenir toute 1'impétuofité d'une armée Frar.caüë & victorieufe. _

Pendant ces entrefaites las impériam arriverent; & Guillaume ayant recueil 1 fes troupes fugitives, engagea une atta ouequi renditl'action générale, Ilchan eea alors 1'ordredelabataille, donna 1; eauche aux AUemands, & fe mit fa tête des Hollandais qui étaient la droite, d'oü il examinait avec a tention les mouvemens du Prince a Condé, afin de régler les fiens. C< deux Généraux portaient la terreur « Peffroi partout oü ils paraisfaient. U vöyait les bataillons plier, & reven è Ia charge tour a tour, la yicton changer a toute heure de parti, oe mort feule ttiosarher. Le village c fav était foriifié d'un bon Chatcau j y 3

i

1

ï k

e s ji n ir e la u St

Sluiten