Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

des Pays- Bas -Unies. 507

naent avait befoin d'un chef pour maintenir 1'union contre les efprits mécontens.

LeS Villes du quartier de Nimégue firent également cntendre que la médiation des Etats-Généraux ferait contraire aux libertés du Pays; mais & ces déclaration & 1'oppofition de la Zéiande furent inuciles. Les Etats-Généraux, ne pouvant engager les Régens populaires k députer a la Haye , envoyerent eux-mêmes en Gueldre. Mais que pouvaient-ils contre des Régens dont 1'autorité était établie généralement & appuyée fur le crédit du peuple? II s'était élevé dans la Gueldre une autre querelle entre les villes & la nobiefié des quartiers de Veluwe & de Nimcgue fur la maniere d'aöéoir les nouvelles impofitions que la guerre rendait néceffaires. Ce qui ne fervait pas -jeu a augmentcr 1'orgueU du parti dominant, c'eit qu'on ie iavait fecretement favorifé par sles Etats de Hollande. Ces Etats ne voyaient pas, fans un piaifir fecret, le gouvernement de la Gueldre refter entre' ies mains d'un parti naturellement porté pour une adminiftration fans Stathouder. Ils envoyerent en conféqucnce quatre Députés k Arnhem; comme on csróaMiMt leurs dispofitions, on ne disputa point fur la légaiité de leur misfion ; ils v-inrent même a bout de ménaY a

Md. n,*).

Sluiten