Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

des Fays- Bas-Unies. 509

La robleffe était pour 1'admiffion, Mais les villes d'Arnhem, de Harderwyck, de Hattum, d'Elburg & de Wageningue, s'y oppofaient vivement, & gagnerent ce point k la pluralité. Ceux de Wageningue ayant alors propofé, dans les Etats, que ccrtains emplois ne fusfent confercs que dans le tems des asfemblées, eet avis excita du mecontentement. Un fe plaignit qu'ils avaient outre-psffé leurs pouvoirs La Régence de Wageningue oü fe tenait 1'aflembiée en prit occafion ü'animer les Corps de métier k anéantir le college des Communes. La communauté des Tailleur-s avec une partie de la compagnie Bourgeoifede St. George tenta vainementd'arrèter cette demarche. Les membres dépofés appellerent leurspartifans&employerent ie fecours de ceux d'Arnhem. Ces derniers envoyerent deux Bourguemaitres accompagncs de quelques volontaires & de quatre pieces de canon. Arrivés a quelque diliance de la ville, ils firent demander un pourparler; . on leur envoya quatre membres de la Régence; mais abufant de la confiance, ils arrêterent ces quatre députés, les firent conduire fur un chariot a Wageningue, dont ils forcerent les portes a coup de canon,. & donnerent du courage aux membres du Collége dépofé. Les troubies durerent encore quelquj* Y 3.

1762.

Sluiten