is toegevoegd aan uw favorieten.

Le voyageur dans les Pays-Bas autrichiens, ou Lettres sur l'état actuel de ces pays.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

dans les PaYS-Ba s. 433

perpctuité dc toutes' exemptions quckonques eft un abus : le Souverain qui les a' aecordées a outre-paifé fes pouvotrs, s'il na pas limité le temps dc leur'durée, qui nc pöuvoit être que celui de fon regne : fi 1'exemption eft accordéc par les° Magiftrats dc la Ville , il faut, pour qu'elle foit valable, le confentcment du Souverain, & lc Souverain cn la don'nant n'oblige point fes fucceffeurs : d'ailleurs, c'eft une maxime fondée fur 1'équiié, que ce qui nuit au plus^ grand nombre ne peut jamais fubfiftcr qu'autant que le plus grand nombre' veut bien qu'il fubfifte. L'Univerfité de Louvain mérité i tous égards la protection du Souverain , les attcntions & les égards les plus grands dc la part du Magiftrat de la Ville ; mais ce Corps rerpcaable eft trop ami de 1'équitc dont il enfeigne continuellcmcnt les principes, pour vouioïr qu'on lui conferve 1'exemption des droits dont iljouit, & dont la fuppreffion tourncroit a 1'avan'tage du commerce , en .mettant lc Ma-