Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

4 Le Vota geur

d'avoir perdu du cöté de Furnes, parofr avoir gagné ; elle gagne même tous les jours. Plufieurs villages,, qui autrefois fê trouvoient au bas des dunes , n'y cxiftcnt plus. Leurs habitans ont été forcés de transférer leurs habitatioTis plus avant dans les terres. Cela eft arrivé il n'y a pas longtems a Zuytcote & diiFérentcs fois a Coxide, mais une preuvc bicn plus con-

fbrtes digues que Ton a elevées depuis, fes eaux inundoient tuus les environs de Furnes, de Bergues & de Bourbourg. On en a la pveuve en ce qu'aujourd'hui le vicomté de Furnes a le premier rang entre les villes qui font fur la cóte, ce qui ïie peut avoir été fait, que paree qu'autrefoig cette ville fe trouvoit au bord de la mei Au refte dans 1'état oü les chofes font a préfent, elle fe trouve éloignée de la rner & a 1'abri des dangers du voifinage de eet élement; mais elle eft trop voifine d'un ér-mg dom les brouillards & les exhalaifons en rendent 1'air mal fain Ce défagrement eft néanmoins compenfé par la fertüité que les eaux de eet étang donnent a la terre, & par la commodité d'un canal qu'elles foarnirTent a la ville & qui la traverfe d'otient en occident JB- Grarnuye? ylntiq. Flandria. i41-

Sluiten