is toegevoegd aan uw favorieten.

Le petit Salomon ou le véritable ami.

Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

T" Partïe. RELIGION, 109

XXXI.

'Comparaifon indecente de la Religion.

J'entends comparer la Religion A ce que l'on nomme tête a poupée', Paree que chacun la coëffe , dit-on , Selon fon befoin , felon fon idée.

Cette comparaifon, quoique trèsindécente , n'eft que trop commune & trop accréditée; cependant la Religion eft invariable dans fes principes, & ne peut changer a volonté, fuivant les lieux, le temps & les circonftances, pour fe prêter aux déréglemens des hommes; exceptez les chofes de difcicipline, comme certains jeunes, abftinences & autres régiemens, dont les permiffions de 1'Eglife peuvent difpenfer. Voit-on bien du monde s'impofer des mortifications, des jeunes, des abftinences ? Rien n'eft plus rare j excepté quelques perfbnnes d'une religion exemplaire , &C d'une vertu peu commune.

L'on a, dit-on, de la religion, mais l'on ne peut pardonner, oubiier une légere offenfe; l'on a de la reli-