Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

No. 71. — 1824, April 23. — REINHOLD AAN GRANVILLE

Le soussigné a 1'honneur de répondre ala note, que le vic.te de Granville lui a remise en date de Ï2me mars derniera).

Pénétré de la vérité du principe, qui s'y trouve énoncé, que toute facilité et tout encouragement accordés aux liaisons commerciales entre les Pays-Bas et l'Angleterre par 1'établissement d'un système de réciprocité, ne sauraient manquer d'être avantageux a 1'un ou 1'autre pays, le gouvernement des Pays-Bas n'a a s'empresser d'accueülir la proposition d'entrer dans un arrangement, fondé sur un principe de cette nature.

D'après cela le soussigné se trouve autorisé de prévemr M. de Granville que de ce cöté-ci on est prêt a s'entendre avec le gouvernement brittanique sur une convention, qui ait pour base la condition de réciprocité, telle qu'elle est exprimée dans la note de S Exc. et que M. Falck, destiné arésider») comme ambassadeur auprès de S. M. Brittanique et qui ne tardera pas de se rendre a son poste, sera chargé de recevoir les ouvertures que le gouvernement brittanique voudra lui faire a cet égard, et mumdesinstructions nécessaires pour conduire la négotiation qu'elles amèneront et a laquelle les dispositions qu'on y apportera de part et d autre, présagent lemeilleur résultat.

En faisant cette communication officielle a Mr. de Granville, le soussigné a été chargé de rappeller a S. Exc. celle qui fut faite a Londres par Mr. Fagel le 7me juin de 1'année dermère*) et qui, quoiqu'en apparence accueillie favorablement, est toutefois demeurée sans réponse. Si le gouvernement brittanique a jugé jusqu'ici qu'elle n'y donnait pas lieu, des réflexions ulténeuresl engageront peut-être a revenir sur son contenu et dans tous les cas, appréciant les motifs qui 1'ont dictee et y retrouvant des vues et des principes entièrement conformes aux siens sur la grande question de la liberté commerciale, il ne pourra qu'y voir aussi un meüleur augure pour le succès de la négotiation qui va s'ouvnr.

No> 72. _ 1824, April 23. — REINHOLD AAN DEN KONING 5).

Ik heb de eer aan U. M. te zenden een afschrift van de nota, die

i) R. A., Buitenlandsche Zaken, 23 April 1824, no. 17. ') No. 66. >) Bij K B. van 17 Februari 1824, no. 37. *) No. 58. •) R. A., Buitenlandsche Zaken, 23 April 1824, no. 20;

Sluiten