Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

qui allumèrent des arbres de Noël et tricotèrent des bas pour nos petits.

L'Alliance Francaise, association pacifique, d'une si grande utilité, véritable ilot de pensée francaise a 1'étranger, a fait sa guerre, elle aussi. Elle réunit plus de 2,000 membres et, dans les principales villes de la Hollande, elle a continué, comme en temps ordinaire, a organiser des conférences, des soirées théatrales, trés suivies. Grace a elle et au Comité HollandeFrance, le Professeur Rocheblave et le Pasteur Soulier ont pu parler de la France, longuement et ardemment, au public hollandais. Quand ces deux Francais éminents ont quitté la Hollande, c'était en 1917, les Hollandais amis de la France leur offrirent un banquet, a La Haye; 150 personnes chantèrent ce soir-la la Marseillaise avec un enthousiasme qui ne se devinait pas sous les brumes alourdies des polders.

En 1918, un Comité encore se fonde. C'est le Comité de Verdun : au moment oü notre victoire semble plus que jamais compromise, il se trouve de fidèles admirateurs de notre glorieuse défense qui se groupent, réunissent des sommes importantes et décident d'offir a la ville de Verdun un monument commémoratif dont la maquette est aussi tot commandée au maitre Rodin.

En pleine guerre, sou? 1'égide de M. Treub, ancien minL-tre des Finances, qui d'ailleurs le redevint, et qui est un des hommes politiques les plus en vue de ce pays, s'est formée une „Commission pour le Commerce Franco-N éerlandais" qui travaille activement a développer les relations économiques entre la France et la Hollande.

Enfin pendant les derniers mois de 1918, lumineux pour nous qui y trouvions la victoire, troubles pour les Hollandais qui songeaient avec effroi a leur ravitaillement de plus en plus difficile, les frontières de la Hollande s'ouvrirent pour donner asile a 40,000 francais évacués du Nord. Cruel problème, quand la maison est petite et le grenier vide, que de loger et de nour-

Sluiten