Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

doivent servir dans la mer Mediterranée, depuis le destroit de Gibraltar jusqu'a 1'Archipelague, et les autres 6 dans 1'Ocean, depuis le cap de St. Vincent jusqu'au destroit. Que pour les premiers on fera un magazin de vivres a Toulon, avec la permission du roy de France, et un autre pour les 6 restants a Cadis; et que l'on fera en sorte qu'en ces deux lieux les capitaines ayent le credit necessaire pour la subsistence de leur equippage. Que les rois de France et d'Angleterre (ils y ont depuis adjousté le roy d'Espagne) soyent priés d'equipper aussy du moins 12 bons vaisseaux chacun, pour agir de concert contre les Corsaires, chacun sous son pavillon, comme aussy de ne point faire de traitté avec eux que du consentement de touts. Que les rois de France et d'Espagne, comme aussy le grand duc de Toscane, la republique de Gennes et le grand maistre de Malthe soyent priés de donner 1'entrée libre dans leurs ports aux vaisseaux de eet Estat, sans souffrir qu'ils payent les droits d'entrée et de sortie des vivres dont ils auront besoin. Les colleges de Rotterdam et d'Amsterdam, comme aussy celuy de Northollande, promettent de fournir les 12 vaisseaux, armés ainsy que dessus, pour le printemps, pourveu qu'on leur accorde la continuation des fonds ordinaires et extraordinaires dont 1'admiranté jouit presentement, et qu'outre cela les provinces passent un nouveau fonds de 240.000 rixdalers, les colleges de Zeelande et de Frise protestant bien expressement, que sans cela il leur est absolument impossible de faire aucun equippage Le college de Zeelande particulierement dit, qu'il se trouve en cette impuissance, tant a cause des equippages extraordinaires qu'il a faits pendant les guerres d'Angleterre et du Nort, pour lesquels il leur a fallu faire de grands emprunts, que paree que le commerce diminue fort en Zeelande, et que les provinces de Gueldre, d'Utrecht et d'Overyssél, qui doivent encore des sommes fort considerables depuis ces guerres, ne payent point. Les admirautés proposent aussy plusieurs autres moyens, pour les quels ils ont cy-denant fait diverses instances, dont elles pourroient tirer plus d'un million tous les ans. Elles demandent aussy que l'on accorde aux capitaines des navires 7 sols par jour pour les vivres des soldats, au lieu des 6 sols qu'ils ont en jusqu'icy. Le conseil d'estat et la chambre des comptes s'y opposent, et neantmoins il y a de 1'apparence qu'ils y eonsentiront.

70. WICQUEFORT AAN FREDERIK DJ, 12 Jan. 1664 »).

Mardy dernier les deputés aux affaires de la Marine firent leur rapport touchant 1'equippage extraordinaire, que l'on doit faire contre les corsaires de Barbarie. Sur quoy il fut resolu, conformement a 1'advis des admirautés, que l'on armera, pour le mois de Mars prochain,

1) R. K. — R. H. — Uit den Haag.

Sluiten