Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

tenir selon 1'ordinaire de ces provinces a M. Evertsen lequel ponrtant M. Eckbert Menwsen n'a point voulu ceder, a cause que MM. les Estats 1'avoient ainsy reglé, de sorte que 1'histoire dit que ses gens ne se sont pas voulu battre, et 1'ont obligé de se retirer avecq son esquadre, et puis après que ses navires n'ont pas eu le pavillon du prince d'Orange, sous lequel ils se seroient combattus genereusement; neantmoins l'on luy attribue cela a lachetté, comme i'ay marcqué plus amplement dans ma ditte relation.

P.S. — Comme i'avoy finy cellecy il est venu une personne de la flotte qui dit que le naivre de M. 1'admiral Opdam est sauté par accident, quelqu'heure après que le duc de Yorck 1'avoit quitté, et lorsqu'il vouloit faire reparer quelques coups de canons qu'il avoit eu soubs 1'eau, et que 1'admiral avoit esté tué par derrière d'un coup de mousquet deux a trois heures auparavant.

146. WICQUEFORT AAN FREDERIK UI, 16 Juni 1665 >).

Jeudy *) l'on avoit eu advis, que 1'admiral avoit passé a la hauteur de Scheveningen mercredy au soir, avec un vent favorable, qui faisoit esperer que dans vingt-quatre heures la flotte se rendroit sur les costes d'Angleterre. Elle y arriva en effect jeudy au soir a la veue de la flotte ennemie. Le lendemain vendredy les Anglois ne bougerent pas, se contentant de ranger leur armée en forme de croissant, paree que le vent leur estoit contraire, et la flotte hoHandoise ne se pouvoit pas servir de 1'advantage du vent, paree qu'il estoit trop foible. Le lendemain, qui fut sabmedy, a deux heures du matin, les deux flottes se mirent sous les voiles, celle d'Angleterre ayant le dessus du vent qui s'estoit tourné la nuict. Cortenaer qui avoit 1'avant-garde, fit la première attaque, et passa a travers la flotte ennemie, ce que 1'admiral fit aussy de son coste'; mais au lieu de gagner le dessus du vent, il en perdit 1'occasion, et par mesme moyen celle de la victoire, paree que nostre flotte demeurant tousjours au dessous du vent, estoit estouffée de la fumée que 1'autre luy envoyoit, en sorte qu'elle ne pouvoit tirer qu'au hasard. Neantmoins en la première attaque l'on prit un vaisseau anglois, monté de 46 pieces de canon, et l'on se battit sans desadvantage jusques sur les quatre heures du soir, que le feu se prit aux poudres du vaisseau admiral, et le fit sauter, sans que l'on sache comment ce malheur est arrivé, sinon que l'on soupconne un maistre canonnier anglois qu'il avoit pris cet hiver a son service. Trois grands vaisseaux anglois atta-

1) R. K. — R. fl. _ Uit den Haag.

2) 11 Juni.

13

Sluiten