Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

14 heures de combat, que le feu s'estant pris aux poudres, son vaisseau alla eu 1'air en un moment, sans que l'on ait pu scavoir la veritable cause de son malheur, sinon que l'on soupconne un canonnier anglois qui estoit a son service depuis cet hiver. Le lieutenant admiral Courtenar estoit desja mort, ayant esté tué d'un coup de canon qui luy avoit enJevé tout le ventre, de sorte que le commandement de la flotte appartenoit au lieutenant admiral de Zeelande, qui sceut Ia mort des deux autres de son frère, vice-admiral de la mesme province, mais ce galant homme, au lieu de se mettre a la teste de la flotte et de continuer le combat, fit la retraitte, et donna par la occasion a 12 ou 15 autres vaisseaux de s'enfuir a pleines voiles. Les Anglois, voyant ce desordre, ne changerent pas 1'ordre du combat, mais ils se contenterent de ponrsuivre les restes de la flotte, en la canonnant de loin, pendant que le vice-admiral Tromp combattoit en retraitte, le sabmedy jusques a minuit, et le lendemain jusqu'au soir. Dès que MM. les Estats sceurent le désordre, ils despescherent des galiottes pour advertir Tromp et les autres officiers d'entrer dans les ports qu'ils trouveraient les plus commodes pour leur retraitte, et desauver tout ce qu'ils pourroient, et l'on contremanda les 1400 hommes que l'on avoit embarqués la nuict precedente a la Briele pour en raffraischir la flotte. Le combat avoit commencé a la hauteur d'Ostende, et se trouva dimanche au soir auprès de Texel, d'oü les deputés de MM. les Estats, qui y estoient retournés, s'embarquerent et prierent Tromp, a qui ils portoient 150 milliers de poudre et d'autres munitions, de continuer le combat avec ce qu'il avoit de vaisseaux, qui passoyent le nombre de 80, mais il dit que, depuis deux jours, il avoit fait en sorte que l'on ne pouvoit pas douter de son courage, et que l'on pouvoit bien croire qu'il ne faisoit pas beaucoup d'estat de sa vie, puisqu'il avoit 180 hommes de tués dans son bord; mais qu'il ne vouloit pas hasarder son honneur avec des gens qui n'en ont point, et ainsy il entra dans Texel avec 58 vaisseaux, pendant que 28 autres tasehoient de gagner le Vlie, a la faveur d'un grand banc de sable qui s'estendbien avant dans la mer, et oü les Anglois ne s'osérent pas hasarder, paree que la marée commencuit a leur manquer. Jusqu'icy l'on n'a point d'advis certain de 1'entrée de ces vaisseaux, sinon de 16, et l'on ne scait pas ce que les autres sont devenus, sinon que devant-hier l'on entendoit encore tirer a trois ou quatre lieues d'icy: mais aussy l'on n'a point de nouvelles que les Anglois ayent pris un seul vaisseau, ny de la perte qu'ils ont faite: ce que l'on scaura dans huit on dix jours, si les lettres de Londres disent ce qui en est. Ce qu'il y a de certain est qu'il est entré dans les ports 91 vaisseaux, tant dans Texel et le Vlie qu'en Zeelande et dans la Meuse, et que 5 ont este bruslés, scavoir 1'admiral, le vaisseau Orenge, auquel les Anglois attacherent un bruslot, paree que le capitaine ne se voulut point rendre, quoy qu'il

Sluiten