Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Je vous recommande surtout de prendre toutes les précautions qui seront possibles pour pour estre adverti a 1'advance, en cas que toute oü la meiileure partie de l'armée angloise sorte de la Manche pour venir au devant de vous, n'y ayant rien a présent de si grandé conséquence pour le bien de mon service que la conservation de mes forces maritimes que je vous recommande bien particulierement.

200. LODEWIJK XIV AAN DE BEAUFORT, ± 15 Mei 1666 >).

Mon cousin. Je vous ay envoyé depuis peu de jours mes ordres par le Sr. de la Clocheterie pour faire demeurer mon armée navale que vous commandez a la hauteur de Lisbonne, jusques a ce que mon escadre de Ponant commandée par le Sr. du Quesne qui a ordre de porter ma cousine la duchesse de Nemours en Portugal vous eutjoinct. A présent que le départ de ma dite cousine est retardé jusques au 12 ou 15 du mois prochain, considérant qu'il vous seroit difficile de tenir si longtemps mes vaisseaux en pleine mer pour garder la dite hauteur, que vous pourriez estre trop longtemps exposé aux mauvais temps, et d'ailleurs que les Anglois pourroient prendre le temps de nous attaquer avec toute leur flotte ou la plus grande partie, en sorte que 1'inegalité des forces pourroit faire courir quelques risques a mon armée, laquelle il est nécessaire de conserver par une infinité de raisons, je vous depesche expres ce batiraent leger pour vous faire scavoir que mon intention est qu'aussitost que vous serez arrivé a la dite hauteur de Lisbonne vous vous disposiez a faire entrer tous les vaisseaux dont ma dite armée est composée dans la rivière, et pour cet effet vous pouvez envoyer au S'. abbé de St. Roinain qui est a présent prés du Roy de Portugal pour luy donner advis de vostre arrivée, la faire scavoir au dit Roy et luy dire que vous avez ordre de moy de ne point abandonner ses costes jusques a 1'arrivée de ma de cousine, afin de la mettre a couvert des menaces que les Espagnols ont faites de 1'enlever dans son passage, et en mesme temps il demande au Roy la permission d'entrer dans la dite rivière et d'y prendre tous les rafraichissemens dont vous pourrez avoir besion. Tous vous servirez aussytost de cette permission et tiendrez mes vaisseaux dans la dite rivière jusques a ce que ma dite cousine estant arrivée vous puissiez joindre a ma dite armée les 8 vaisseaux qui ont ordre de la porter, et vous en revenir ensuitte avec le plus de diligence qu'il se pourra aux rades de Belle Isle ou de la Rochelle, en prenant toutes les précautions que je vous ay recommandé par mes précédentes pour estre adverty de tout ce qui se passera a 1'entrée de la Manche. Pour ce qui est des saluts, mon intention est

1) A. N, Marine B2 4. — Uit St. Germain. — De datum is in het register niet ingevuld.

Sluiten