Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de 1'assemblée de MM. les Etats Généraux, et il seroit desja tombé en cas que la Princesse Douairière d''Orange ne le soutenoit dont il est beaucoup a dire, et tous les honnêtes gens en murmurent grandement. M. 1'ambassadeur d'Estrades a requis encore par memoire d'entendre la declaration* de L. H. P. qu'en cas que la couronne de Suede viendra a présenter sa mediation si l'on voudra 1'accepter, sur quoy elles ont repondu de ne voir pas encore aucunes raisons pourquoy l'on la refusera, a condition toutefois que la couronne de Dennemarque y soit aussi comprise.

Les dernières lettres du Sr. Isbrants, deputé de L. H. P. en Suede, donnent quelqu'esperance que les affaires avec cette couronne la viendront enfin a une bonne conclusion, paree qu'elle offre de quitter les vieilles pretensions de subside qu'elle a sur est Etat, a condition toutefois qu'il soit permis de part et d'autre d'augmenter les impositions et gabelles, comme l'on trouvera convenir.

MM. les Etats de Hollande se sont separés le 29 du mois passé sur reces, n'ayant rien fait de consideration, avec intention de retóurner le 15 du mois présent. II y a esté proposé d'avoir 2 % de tous les biens en Hollande pour continuer la guerre contre 1'Angleterre pour 1'année 1667, a payer au mois de novembre de 1'année présente, mais les membres n'ont pas voulu y consentir pour lors.

Lè pensionaire de Witt avec trois autres deputés de L. H. P. sont partis vendredy et samedy dernier, pour faire sortir la flotte de 1'Etat, qui est sortie mardy dernier au nombre de 51 a 52, hormis les vaisseaux de Zelande, en nombre de 15, quy ont croisé devant le trou de Texel, en attendant la sortie de la flotte, mais les principaux vaisseaux de la Nort-Hollande et de Prise au nombre de 16 a 17 y sont demeurez, faute de monde. Le pensionaire de Witt fait tout devoir, afin que les-dits vaisseaux peuvent sortir au plütot, et l'on prendra les matelots de quelques-uns des vaisseaux pour suppléer par ce moyen aux defects des autres.

Ayant écrit jusques icy, les nouvelles arrivent que les dits vaisseaux restans sont sortis, hormis 7 a 8, de sorte notre flotte consiste a présent au nombre de 75 a 76 tous bons grands vaisseaux.

206. VAN BEUNINGEN AAN LODEWIJK XIV, 8 Juni 1666 !).

S. M. T. C. est trés humblement priée qu'il luy plaise de faire expedier au plus tost les ordres necessaires a M. le duc de Beaufort, pour haster avec toute la diligence possible, et sans aucun delay, sa venue vers la Manche.

Qu'1 plaise a S. M. d'ordonner aux gouverneurs de Bouloigne,

1) A. E., Hollande 80, f. 133. — Uit Fontainebleau.

Sluiten