Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

contre les Espagnols, trois de ses frères capitaines de vaisseaux et son aieul chef d'escadre de la mesme province ont eu un mesme sort: c'est le bien qu'il laisse a ses enfans qu'il a muris dans 1'amour et la fidelité qui est deue a la patrie."

C'est tout ee que j'ai peu apprendre de la propre bouche du pensionnaire de cette province en presence duquel j'ai notté toutes ces choses a mesure qu'il me les a dites hier matin, et ensuitte estant allé a l'admirauté pour faire avoir un convoy au petit basteau de poudres qui sont au Roy qui est retourné, que j'obtins aussitost, j'ai rencontré M. de Wit, pensionnaire de Hollande, qui arrivoit avec les sieurs de Vribergen, deputé de Zelande en la generalité, et le sieur Vanderkole, deputé d'Utrecht en ladicte generalité, avec lequel je.me conjouis de la victoire, et me demanda s'il avoit du temps pour escrire en France. Je lui dis qu'il auroit jusques a aujourd'hui 7 heures du matin, de facon qu'il fera sans doute une ample relation a M. van Beuningen, qui vous sera communiquée. Ledit sieur de Wit alla ensuitte avec ses colegues et l'admiral Ruyter a la flotte, d'oü il pourra retóurner aujourd'hui.

Ledit sieur de Wit avant son despart m'envoia demander les noms des gouverneurs et lieutenants de S. M. a Dunkerque, Calais et Bologna que je lui ai envoié.

Je ne doute point que de tout ce que vous verrez sur cette matière vous ne voiez beaucoup plus que nous, puisque nous n'entendons qu'un des partis, et que nous ne voions que des vaisseaux que ont besoin d'estre radoubez et de nouveau munitionnez comme j'espère qu'ils seront au plus tost, afin de pouvoir se remettre en mer fort promptement; puisqu'il ne faut pas douter que les Anglois ne facent tout leur possible. d'y retóurner dans pen, et d'y paroistre aussi forts qu'il ont esté, ou au moins autant redoutez qu'ils veulent estre.

238. LEIJONBERGH AAN KABEL X GUSTAAF, 18 Juni 1666 »).

In meinen aller untherthanigsten jüngsten vom li*"1 hujus habe ich gemeldet, dass den 8"" pass.0 der Prince Rupert mit 20 fregatten sich von der Hauptflotta gedetachiret, mit welcher er Westwarts gegangen, umb mehrere fregatten auss Ports- und Pleymouth biss auff den nombre von 35 (ohne Brennsehiffe und Jagten) an sich zuziehen und dem Duc de Beanfort zu begegnen, mit sich zu dieser expedition nehmend die Admirallen Allen, Mings und Spragh, deren vacante stellen der Duc d'Albemarle folgender massen ersezet hat, nemblich:

Erselbst Duc d'Albemarle, Admirall, 1

Sir Joseph Jordan, Viceadmirall, und Ton der ™then

Sir Robert Holmes, Rearadmirall ] Squadron.

1) R. St., Anglica. — Uit Londen.

Sluiten