Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

bout de 3 heures, luy ayant esté secouru par quelque vaisseaux de son escadre, les Anglois commencerent a s'esloigner, le vaisseau de Monck ayant esté si mal traitté, qu'il fut obligé de passer dans un autre. Qu'après cela, voyant la plus part de ses vaisseaux en trés mauvais estat, et ne scachant pas ce que Tromp pouvoit estre devenu et voyant que 1'avant-garde se retiroit, il jugea a propos de se retirer aussy, en bon ordre toutesfois et combattant tousjours, dans 1'esperance pu'il avoit qu'a la faveur de la nuict Tromp le rejoindroit, et que les vaisseaux de 1'avant-garde se remettroient en estat, et ainsy que l'on pourroit recommencer le combat le lendemain matin. Mais que les Anglois, voyans jeudy de grand matin que la flotte de l'Estat estoit encore separée,, revinrent a la charge, et que ce fut la qu'il eut le plus de gens de tués; et que, croyans qu'ils le pourroient perdre par un autre moyen, lui envoyerent un bruslot, qui fut destourné par deux chaloupes, qui attaquerent le bruslot, et contraignirent ceux qui le conduisoient d'y mettre le feu, devant qu'il fust attaché, et de se sauver a la nage. Les volontaires francois, qui estoient dans le vaisseau admiral, se signalerent fort en cette action, aussy bien que quelques Hollandois, qui voulurent partager la gloire avec eux. Qu' après cela les Anglois commencerent a s'esloigner, et que luy, se voyant comme abandonné de Tromp, s'estoit aussy retiré aux Wilingues avec 55 ou 60 vaisseaux. Que, depuis le combat, il avoit sceu que, dès le commencement, dans 1'avant-garde avoient esté tués les 2 lieutenant admiraux de Zeelande et de Frise, et le vice-admiral de Frise; que le vaisseau du vice-admiral de Zeelande avoit esté coulé a fonds, et qu'un autre de 1'escadre de Frise avoit esté si mal traitté, qu'estant prés de perir, ceux qui y estoient 1'avoient abandonné, et les Anglois y avoient mis le feu. Et que tous ces malheurs avoient esté cause du desordre qui se mit dans 1'avant-garde.

Cette lettre fut supprimée, après avoir esté leue dans 1'assemblée des Estats Generaux, et mesmes devant que de la faire lire, les deputés aux affaires de la marine y avoient rayé quelques lignes, tant paree qu'il y parloit de la mort d'un pirate Anglois dont l'on esperoit tirer de grands services, s'il n'eust pas esté tué. que paree qu'il y dit que, si les Anglois eussent eu assés de courage et de conduitte pour se servir de 1'avantage qu'ils avoient, ils eussent ruiné toute la flotte de l'Estat. Mais la raison principale pourquoy ils ne vouloient pas que cette lettre fust publiée, estoit que de Ruyter y fait de grandes plaintes de Tromp et demande qu'on luy fasse justice. Comme, en effect, ceux qui ont esté auprès de lui dans cette occasion disent qu'il s'est fort emporté contre Tromp, et qu'il 1'accusoit de 1'avoir laschement abandonné, aussy bien que 1'honneur et 1'interest de l'Estat. II le lui a reproché mesmes depuis qu'ils se sont veus, 1'a fait sortir de son vaisseau, et ils se sont, dit de part et d'autres des choses si offensantes,

Sluiten