Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Le Sr. Raet Pensionaire est revenu de Zélande, ayant fait rapport en general, que ce n'a esté qu'un pur desordre qui a causé qu'on s'est retiré; quoyque Ruyter avoit la victoire en main, ayant desia obligé le general Monck de changer de navire, et de reculer, mais que Ruyter 'ust mal secondé. Cependant ledit Raed Pensionaire a parlé sobrement de Tromp, il a bien dit que Tromp s'absentoit de la flotte, ou declinoit de venir en conseil avec les autres, mais que par iuduction ou menaces on 1'avoit obligé de se rejoindre au conseil et faire comme les autres; mais de la faute dont Ruyter 1'a accusé, n'a pas parlé. Et toutefois u'est ny changée ny revoquée la resolution d'examiner les fautes passées

les punir. Enfin cesera comme apres la bataille passée qu'on enjoindra quelques mulctes pecuniaires a un et autre, ce qui n'infamera pas ny ne discontinnera pas le service. II est bien certain qu'en aucuns navires est fait grand carnage, en d'autres peu ou point, qui alleguent pour excuse que le vent a esté si calme qu'ils n'ont pas sfeu venir en action. Et les ennemys ont assez cerché Ruyter et les autres chefs, si qu'ils n'ont pas eu besoin de chercher 1'ennemy, et que 1'ennemy eüt peu faire beaucoup plus qu'il n'a fait et que pour cela si peu de nos navires ont esté prins. Mais 1'evidence dit, que les Anglois se sont contentés de chasser, sans s'amuser a prendre. Et leur bravoure continuant icy sur les costes leur donne assez d'honneur.

296. NIEUWSBERICHT UIT VLISSINGEN, 17 Aug. 1666 2).

On travaille continuellement icy mesme les dimanches pour mettre la flotte en estat de pouvoir sortir en mer, tellement que sy on doit juger par ce que l'on voit elle pourra estre preste pour sortir dedans 12 ou 14 jours, ce n'est pas pourtant qu'il n'y aye beaucoup de navires pour le moins 10 a qui les mats manquent encore mesme, a celluy de l'admiral de Ruyter, mais aussy quant on veut on despeche beaucoup en peu de temps en ces quartiers en cette matierre, comme j'ay veu autrefois par les effects.

MM. les Hollandois ont beau a cacher le nombre de leurs morts et blessés: ils doivent quelque fois confesser les officiers mesme de la flotte lorsqu'ils sont un peu apres boire qu'ils ont perdu tant en morts que blessés pour le moins 8000 hommes. Je 1'avois bien autrefois ouy dire, mais je n'avois pas osé 1'escrire; maintenant je 1'ay ouy de plusieurs. II est vray qu'on a bien de la peine de les mettre sur ce poinct la en presence de quelqu'estranger, car ils sont grandemens deffiants. Je crois qu'au regard des mattelots necessaires pour la flotte on se

1) R. O., News Letters 50. — Ongeteekend; zonder adres. — Hand J.

Sluiten