Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i ( (

■ '1

Des formes de MarseiUe.

Des constructions.

Comment et pal qui elles sont conduittes.

Des ouvriers

invention qui est la plus facile du monde et de peu de depence, puisqu'il n'y a que de la terre a oster jusques a la profondeur du port et d'une largeur qui puisse contenir les vaisseaux que Ion y veust bastir et racommoder. Elles ne sont pas revestues ni de bois ni de nierres, et toute la facon qu'on y peut remarquer, eest quil y en a quelques-unee oü 1'on fait un plancber dans le fonds avec le bordage nour retenir les eaux qui pourroient venir par dessous terre. On y laisse aussy ordinairement une banquette de cbaque coste pour asseoir les estays qui soustiennent le bastiment. Cependant 1'avantage qu on en retire est tres considerable, puisque 1'on esvite tous les preparatifs qu'il faut faire en France pour mettre un vaisseau a la mer, et le Lger qu'il court dans ce moment de se rompre ou de se renverser Les formes qui ont esté basties a Marseille, quoyqu'elles esté prises sur le dessein de ces Dokes, ne laissent mesme, et j'ay cru qu'il ne seroit pas mal a propos d'en faire icyto dessein par lequel on pourra juger des nnes et des autres, et Ion n'y trouvera port de difference, sinon que celle-cy est revestue et qu'elle a doublé escluse.a cause que dans la Mediterranee,n ayant pas la commodité du reflus, il en faut une pour retenir 1'eau qui reste au dedans, jusques a ce qu'on 1'ait entierement vuidée par le moyen des pomp» Anrès avoir veu oü se bastissent les vaisseaux, il faut scavoir a present de quelle maniere, et ce qu'on y peut remarquer, tantpource Z regarde les ouvriers que le travail. A 1'esgard des ouvriers, comme Ls chaque port le Roy entretient uu maistre charpentier pour conduire les contructions qui s'y font, c'est luy qui a le commandement sur tous f Son credit est grand dans 1'Arcenal, tos officiers uy devant faire part de tout ce qui s'y passé et prendre son avis, et il peut esperer, apres t qiannees, d'entrer dans le college du Navy Office, Ilnefart que ILer dans sa chambre tos membres et le gabary des vaiseaux qu 1 a ordre de bastir, et a sous luy tout autant d'aydes qu il a de bashmens a faire. Ces aydes sont de bons maistres charpentiers, capable Te bastir d'eux-mesmes, et qui ne font cependant qu executer ce qu ü ordonne. Us ont seulement le soin de choisir les bois de tos marquer^ de les donnera scier et d'avoir 1'oeil continueltoment ace qui se passé aux bastiments dont chacun d'eux a la conduitte. Au dessous de ces maistres charpentiers, il y en a d'autres qui se partagent parescadres Tous les ouvriers de chaque construction et qui ont le soing de tos faure Sva Uer et de marquer leurs journées, dont le prix est regie par le raL" e bastisseur selon leur capacité et le temps qu'ils servent Outre ce qu' ls gagnent par jour, on leur permet encore d'emporter le soir, quand lis s'en retournent eh« eux, quelques copeaux ou morceaux

"TT^ivoegd eene teekening (fol. 32 recto) „Les formes de Marseille oü se bastissent les vaisseaux" (1». doorsnede; 2«. profiel).

Sluiten