Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

reste on ne voit rien dans leurs Arcenaux que des corderies fort basses,

dont il y en a une partie couverte et 1'autre qui ne 1'est pas. Et a

Ghatan, qui est le principal port d'Angleterre, tout 1'Arcenal consiste D81'Arcenal de

plnstost en logements pour les officiers qu'en magasins ou atteliers. Chatan-

Pour magasins, on n'y voit qu'un lieu pour les cordages, et deux

galeries, dont 1'une sert pour les agrez des vaisseaux, et dans 1'autre

il y a une assez bonne provision de toile noyalle pour les voiles et

d'autres toiles pour les pavillons et gaillardets. Pour ce qui est des

atteliers, ils se reduisent a une boutique de menuisiers et de sculp-

teurs, qui est au dessus d'une balie pour des scieurs, qui travaillent

bien plus commodement qu'en' France, en ce qu'ils esvitent la peine

qu'il y a de monter de grosses pieces de bois sur des chevalets, en

faisant un trou dans terre oü se met le scieur qui doit estre d eSSOUS, Comme travail-

et la piece qui doit estre sciée ne s'esleve point de dessus terre. lent les scienrs.

Comme je ne puis rien dire davantage au sujet des Arcenaux, des ouvrages qui s'y font et de 1'ordre qui s'y observe, il faut passer a la description que je dois faire des armemens.

Pour 1'ordinaire, on arme en Angleterre 30 vaisseaux 1'esté et 15 Des «menens. 1'hivert, dont il y a tousjours une bonne partie dans la Mediterranée, non pas tant pour escorter les vaisseaux marchands dans le Levant, que pour contrebalancer dans ces mers la puissance de la France. Je diray en passant que ce qu'il y a de remarquable a cette escade, De 1'escadre c'est qu'elle tient continuellement la mer sans estre oblisée d'entrer em-retennë dans

• • j ... laMediterranée.

jamais dans aucun port pour s'y radouber, d'autant que depuis peu ils font partir regulierement tous les 2 ou 3 mois, 3 ou 4 vaisseaux d'Angleterre qui leur aportent des renouvellemens d'agrez, et quand ils se sont joints, pour lors le mesme nombre des plus anciens s'en retourne, et ainsy successivement. Le fonds pour Pentretien de tous ces vaisseaux est de 300.000 livres sterlin, qui reviennent a 3.900 000 livres Da {Pnis ordi'

jts /-> i > . . > , . _ naire pour

monnoye de irance. Cela s est estably du temps de la Reyne Elizabeth 1'entretien des

par un droit que le Parlement luy permit de lever sur 1'entrée et sortie vais8eaux-

des marchandises, qui ne montoit pour lors que 60.000jacobus, moyen-

nant quoy elle estoit obligée d'entretenir en tout temps une escadre

de 10 ou 12 vaisseaux pour deffendre les marchands des conrses que

ceux d'Ostende faisoient en ce temps-la. Ce droit, qu'on apelle au-

jourd'huy la Douanne, s'est augmenté tousjours de plus en plus et

monte a present a 600.000 livres sterlin, qui ne suffisent pas en temps de

guerre, oü il faut bien souvant que le Parlement fasse un nouveau

fonds selon la force des ennemis et le nombre des vaisseaux que

1'on veut armer.

Lorsqu'il est question de faire un armement, grand ou petit, tel L'ordrequ'on qu'il a esté resolu dans le conseil du Roy, Padmiral en donne avis garde dans un au Navy Office, qui choisit pour eet effet les vaisseaux qui sont en armementmëillenr estat et du rang qu'il faut pour Pexpedition qu'ils ont a faire.

Sluiten