Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

seroit qu'il se mist a la voile pour se rendre a Portsmouth avec tous les vaisseaux qu'il commande. Le lundy ensuivant, il luy confirma encore le mesme ordre, et je vous en envoyay le duplicata par terre. Cependant le capitaine de fregate qui debvoit porter le premier advis, bien loing de partir aussytost qu'il en a receu l'ordre du Roy son maistre et.profiter du bon vent qu'il faisoit pour se rendre a Brest, ne s'est mis a la voile que mercredy dernier 4e de ce mois snrlesoir; et comme le vent s'est mis a 1'ouest le vendredy au matin, il 1'aura trouvé contraire auparavant que de sortir de la Manche, de sorte qu'encores que nous soyons persuadez que vous aurez envoyé a M. le le comte d'Estrées par un courier exprès le duplicata que je vous ay adressé, neantmoins, ayant receu samedy dernier une lettre dudit S.r comte d'Estrées, par laquelle il me demandoit des nouvelles de la flotte angloise, et de luy faire scavoir les intentions du Roy de Ia Grande Bretagne, nous trouvasmes a propos, Milord Arlington et moy, en 1'absence de S. M. Britannique, non seulement de luy escrire conjoinctement qu'il souhaittoit qu'il se rendist au plus tost a Portsmouth et de luy envoyer par le retour de sa fregate le duplicata des precedentes lettres de S. M. Britannique, mais aussy d'en envoyer d'autres copies a Plimonth et Falmouth, avec ordre aux officiers du Roy desdits lieux de faire partir incessamment des bastimens les plus legers et plus commodes pour porter a M. le comte d'Estrées lesdites lettres; mais je crois qu'il doibt avoir receu celles que je vous ay adressé, et suivant le calcul qne je fais, elles luy doibvent avoir esté rendues samedy; ainsy j'espere que je pourray bien le voir demain ou après a Portsmouth, oü je fais estat de me rendre aussytost que je seray adverty de son arrivée.

20. HILDEBRAND AAN WILLIAMSON, 12 Mei 1672 •),

By what I can learn from those that are best acquainted with the publick affaires, the Dutch fleet now at sea consistsof 75 men of warr, 25 fireships, 28 ketches and 20 yachts; to which are yet to joyne 14 ships out of Nord-Holland and West-Friesland.

And Monday last there went out of Zealand 15 sail more; of which the strongest is manned with 350 men, and 60 partly brasse, partly iron guns, of which 8 are demy canon and 6 whole canon which lye before and behind. The least of these 15 shipps carries 250 men.

The whole fleet is esteem'd a third part stronger of men, victuals and ammunition than it was in the former warr. It is commanded by Admiral de Ruyter and van Gent. Tromp is not there, nor to be there

1) R. O., News Letters 55. — Ongeteekend. — Uit den Haag. — „Translated from the Dutch". ü l

Sluiten