Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

dn 13 de ce mois 1). II n'a pas tenu a moy que M. le comte d'Estrées n'ayt plus tost receu l'ordre du Boy d'Angleterre de se rendre a Portsmouth, mais, a tous dire le vray, je croys que la fregate qui le devoit porter n'a esté retardée que paree que la flotte Angloise n'estoit pas encores en estat de sortir de la Tamise pour aller joindre 1'escadre de Prance, au cas que les Hollandois eussent esté au devant pour la combattre, et je vous advoue que nostre jonction est une espece de miracle, et que si un brouillard espais n'avoit pas retenu la flotte Angloise, les Hollandois 1'auroient joint et nous auroient mis hors d'estat de rien entreprendre contre eux de toute cette année. Si on avoit esté bien averty, on n'auroit pas courru un si grand hazard, et la faute vient de ce que l'on confie les fregattes d'advis a des gens dont peut-estre les incliuations ne sont pas beaucoup bonnes. J'espere que ce que j'en ay dit y fera apporter remede, et cependant nos affaires sont a present en bon estat et nostre armée se fortifiera de jour a autre des vaisseaux que l'on acheve d'equiper incessamment. Je vois aussy 1'amitié et la bonne intelligence si bien establie entre les deux nations qu'il me semble qu'il ne peut rien arriver qui la puisse troubler.

Je puis vous dire avec vérité que les Anglois ont au moins un quart et mesmes prés d'un tiers plus de matelots qu'il n'y en a sur les vaisseaux du Boy nostre maistre, et, comme l'on se battra peutestre jusques a deux et trois fois pendant cette campagne, comme on a fait dans les dernieres guerres, et que nous en aurons apparemment beaucoup hors de service par mort, blessures ou maladies, lesquelz, suivant le traité, S. M. seroit obligée de remplacer, il me semble qu'elle ne se peut pas dispenser de faire la levée de matelotz que le Boy d'Angleterre demande.

Je doibs encore vous dire que les Anglois ont 24 petits bastimens pontez et fort vistes a la voile pour les deffendre des bruslotz, ainsy il nous en faudroit au moins 10 of 12, soit pinasses de Bayonne, ou .autres bastimens des costes de Normandie qui pourroient estre propres pour eet effet.

Le S.r Dayne *), qui est le plus habil homme pour la construction des vaisseaux qu'il y ait au monde, m'a aussy dit que les chaloupes de nos vaisseaux ne sont pas propres pour ces mers-cy, ny pour faire de l'eau, ny pour toutes les autres necessitez de la flotte; cela m'a aussy esté confirmé par M. Garteret et par milord Glifford, qui disent qu'il en faut faire acheter d'autres dans les dokes des marchands de Londres. Mais auparavant que de vous informer de toutes les raisons qu'ilz m'ont dit, je pretendz examiner avec le S.' de Vauvre qui

1) Niet aangetroffen.

2) Anthony Oeane (zie blz. 2 hiervóór).

Sluiten