Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

capitaines Legg, chevalier Jean Holmes, Wetwyng, Story, chevalier Eoger Strickland, et le chevalier Guillaume Reeves. Le premier prist nn vaisseau de 1'ennemy, et le dernier, ayant mené et laisse son hruslot au dessus du vent du vaisseau de Tromp, et luy prenant le dessous du vent dudit vaisseau, en sorte que, si le capitaine du bruslot eust fait son devoir, le vaisseau de Tromp auroit esté infailliblement bruslé, nonobstant quoy, les capitaines Story et Wetwyng le maltraitèrent en sorte qu'ils donnèrent lieu a Reeves de se faire nn passage au travers des ennemis. J'espère que S. M. sera satisfaite, si elle considère le lieu oü nous engageasmes le combat et les bancs de sable, et qu'elle jugera que nous avons fait tont ce que l'on pouvoit attendre. Ainsy je me remetz au favorable jugement de S. M., a laquelle je souhaitte toute sorte de bonheur.

142. ,,RBLATION de Mr le Marquis de Grancey. du bord de VOrgueilleux au large du Sconvel le 8 juin 1678" x).

Sur la nouvelle qui vint que les Hollandais se tenoient dans leurs bancs il fut tenu un conseil en presence de Sa Majesté Brittannique, Mr. le Duc d'Yorc, du Prince Bobert et des officiers généraux d'aller les attaquer dans le Sconvel oü le peut. M.r Prince Robert aiant conduit l'armée en présence, et reconnu, crut indublitablement que les ennemis ne nous attendroient pas, et pour eet effect il destacha de toutes les divisions trois on quatre navires, faisant en tout quelque 25 navires et 7 ou 8 brulots, afin de poursuivre les ennemis quand ils s'enfuyeroient, et pouvoir semer dans les bancs, d'autant plus que l'on avoit choisi les navires qui tiroient le moins d'ean.

II est bon de scavoir pour faire connoitre l'ordre de bataille que nous fusmes surpris de ce que M.Me Prince Robert avoit voulu prendre 1'avantgarde pour laisser Ruitter devant nous, et nous mettre entre l'escadre bleue qui faisoit 1'arriere-garde, et la rouge, nous postant au milieu dans le corps de bataille, prétendant scavoir mieux les dangers des bancs de Flandres, et nous le disant. Nous apprismes néantmoins que son dessein estoit de charger brusquement cette teste, qui ne tiendroit pas, et que cependant nous amusions Ruitter, il auroit le loisir de défaire 1'avant-garde, retomber sur le corps de bataille, et avoir 1'honneur de tout.

B sembloit mesme que l'escadre bleue fut de ce concert d'amuser seulement les choses, car Spragg, et son vice admiral et contre admiral, qu'on avoit aflbibli pour fortifier l'escadre rouge, parut assez dans eet esprit-la dans le combat, n'y ayant eu que le contre admiral Milord d'Ossory et le Oambridge avec un autre navire plus petit qui ait combattu vigoureusement, et comme je vis le dessein du Prince Robert,

1) A. N., Marine B4 5.

Sluiten