Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

II n'est pas possible de témoigner ici combien- S. M. a sujet d'estre satisfait de tous les capitaines qui ont 1'honneur de la servir.

M. le marquis de Grancey et toutte sa division out pressé extrêment les ennemis, et s'il y avoit quelque chose a trouver a redire dans cette action, c'est un peu trop de chaleur qui le porta a arriver un peu trop avec une partie de ceux de la division du vice-amiral.

Tous hormis le Sr. de Preuilly et le Sr. Gabaret dont on a desja parlé se trouvèrent meslés avec l'escadre de Rotredam et y firent des merveilles.

Les capitaines destachés qui combattirent a la teste de l'escadre rouge estoient les S™. Thiras, Destival, le chevalier de Bethune et Louis Gabaret. De la division de M. des Ardents, luy-mesme et le chevalier de Tourville qui estoient a la teste firent tout ce que 1 on pouvoit attendre d'eux, et empeschèrent particulièrement nn viceamiral avec d'autres vaisseaux de gagner le vent au pavillon de S. M.

La chaleur mesme que la pluspart des capitaines ont tesmoignée d'abord en pressant les ennemis n'a pas esté accompagnée de trouble ny de cönfusion. Mais au plus fort de la meslée, ils ont parfaitement bien tenu leur ordre et fait leur manoeuvre. Ét je ne regrette rien que 1'imprudence et la témérité des capitaines de brulots.

M. le Prince Robert m'a tesmoigné ce matin beaucoup de satisfaction du service qu'ils avoient reudus 1), et a adjoutté que les Hollandois n'avoient jamais combattu avec tant d'hardiesse et de ruze qu'en cette dernière occasion. Et si l'on considère que le vaisseau qui porte le pavillon de S. M. tire 22 pieds d'eau et demy, et les grands vaisseaux anglois presqu'auttant, on jugera sans doutte que c'est une entreprise trés hardie et que personne jusqnes icy n'avoit ozé tenter avec une grande armée.

On a pris des prisonniers du Sr. Gabaret que tous les vaisseaux qui composent l'armée des Estats sont au nombre de 107 voiles, dont il y avoit 60 grands vaisseaux. Les Anglois ont perdu a ce que j'ay appris 5 capitaines, et M. Hamilton qui commande un regiment a eu la jambe emportée dans le vaisseau de M. le Prince Robert.

Dans l'escadre des vaisseaux du Roy ou n'a perdu que le S.r Thiras de capitaine, et un enseigne du Sanspareil appellé Poitier.

Je ne scay pas encore si dans le Conquérant et dans le Bon, il n'y auroit point quelque officier de blessé, car ces deux vaisseaux ont esté trés maltraittés. Le chevalier de Flacourt capitaine est blessé d'un esclat qui lui feud le menton et luy casse une dent ou deux. Sur VApoUon un enseigne appellé Sicart a les deux machoires emportées.

Sur le Foudroyant, Chaboissière lieutenant est extremement blessé d'un coup de pistolet a travers le corps. Sur le mesme vaisseau un volontaire

1) Hier is weder van de kapiteins in het algemeen sprake.

Sluiten