Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

et le Grand se sont retirés dans la Tamise assez incommodés et que VApollon fait beaucoup d'eau; je suis persuade' que M. le Prince Bobert ne peut se defFendre d'entrer dans cette riviere plustost que d'attendre a la baye de Souls oü l'on ne peut demeurer assez de jours pour se raccom mander sans donner le temps aux ennemis de prendre encore une fois leur avantage et nous engager encore a une pareille escarmouche qui nous mettroit au mesme estat que nous sommes presentement et feroit passer le temps de la campagne sans rien entreprendre de considerable, et je n'ay pu m'empescher de tesmoigner a M. le Prince Bobert qui veut bien que j'en use avec liberté, que la réputation se soustiendroit mienx par de grands et considérables succès qur par de vaines apparences, qui ne servent a rien, outre que la pluspart des vaisseaux francois et anglois n'ont plus de munitions de guerre, sur quoy il n'est pas nécessaire de faire considérer combien il est avantageux que ceux de S. M. en soient promptement pourveus, me remettant pour le destail a ce qu'en escrit le général de 1'Ancre commissairegénéral de cette escadre.

166. DE VALBELLE AAN SEIGNELAY, 16 Juni 1673 t\

Le 3e juin toutte nostre flotte mouilla a la veue d'Ostende qui nous demeuroit au sud-est, et nous mismes celle des ennemis a 1'est de nous qni estoit a 1'ancre entre le Deurloo et le Spleet; le mesme jour M.* le Prince Bobert appela au conseil les officiers généraux, et ils y résolurent d'attaquer les ennemis le lendemain, et paree que les grands vaisseaux ne scauroient approcher le poste qu'ils occupoient, a cause des bancs de sable, ils délibérèrent aussi d'en destacher 30 propres a les insulter, avec 8 brulots, et de les suivre avec le reste de la flotte pour favoriser 1'attaque.

M.r Foran qui moute le vaisseau le Grand commandoit nostre destachement; les noms des autres capitaines et des navires choisis pour cette expédition militaire, vous les verrez s'il vous plaist au papier ci-jointa). 'On leur envoya [ordrej de se tenir prêt pour le matin, mais le vent fust si fort qu'au lieu de penser a aller aux ennemis, nous fusmes obligés de baisser nos huniers et hos vergues; cette tourmente dura jusques ala nuict du 6e et 7e du courant que le vent d'ouest fut sidoux, et la mer si riante, qu'elle sembloit nous convier a rendre la pareille a M. de Buther qui l'année passé nous attaqua le mesme jour a la rade de Sousbez. Aussi le signal que l'on fist du vaisseau admiral a 7 heures

1) A. N., Marine B» 5. — „A la rivière de Londres '. — 10 Juni is de datum van het naschrift dat op bl. 269 begint.

2) „MM. Foran (le Grand), Beaulieu (Vlllustre), Estival (VInvinciblé), Thivals (le Conquérant), Béthune (VOriflamme), Gabaret (VAquilon), d'Amfreville (le More), Langeron (l'Apollon), Sourdis (le Vaillanl). — Le pauvre Vidau est mort."

Sluiten