Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

disent les lettres de M.r le Prinee, mais je crois qu'il y faut du temps pour cela, et qu'ils en ont d'autres affaires que d'aller prendre garde au passage du Zond, si ce n'est que peut-estre quelques-uns de leurs avanturiers y puissent aller, sur les nouvelles qu'on y va avoir de la liberté qui se doone icy au commerce de 1'Oost et du Nord.

166. COLBERT AAN BRODART, 28 Juni 1673«).

Pour réponse a vos lettres2), dont la dernière est du 25e de ce mois, je suis dans la plus grande impatience du monde d'apprendre le départ des sept bastiments que vous avez eu ordre d'armer, veu que, par les lettres que j'ay receues d'Angleterre du 23e de ce mois, l'on me donne avis que le Roy est present en personne a Chatan, et qu'il fait travailler avec une diligence incroyable a remettre sa flotte en mer. Et, comme il est impossible que celle du Roy puisse s'y remettre aussy sans avoir les poudres et autres munitions que vous avez fait charger sur lesdits sept bastimens, il faut que vous surmontiez toutes sortes d'obstacles pour les faire partir, s'ils ne le sont pas encore lorsque vous recevrez cette lettre. Surtout, continuez de m'escrire tous les jours ce que vous ferez pour cela, et envoyez-moy promptement une factnre de tout ce que vous aurez fait charger sur lesdits vaisseaux.

Je ne doute point que les 300 douzaines de peaux de parchemin que je vous ay envoyées d'icy ne soient arrivées avant leur départ, et je veux croire que l'ordre que le S.r Fermanet a eu sur ce sujet en aura produit une bonne quantité. Faites-moi scavoir combien vous en avez receu, et combien vous en avez fait charger sur lesdits vaisseaux.

J'ay donné ordre au S.r Berthelot d'envoyer au Havre 50 milliers de poudres, et d'en envoyer encores autres 50 milliers dans pen de temps. Vous les ferez mettre en réserve pour s'en servir en cas de besoin.

167. COLBERT DE CROISSY AAN COLBERT, 29 Jnni 1673 2).

La lettre qu'il vous a pleu me faire 1'honneur de m'escrire du 24 3) m'informe parfaitement aussy bien que la précédente 8) de tous les ordres que vous avés donnés pour remettre tous les vaisseaux de S. M. en estat de servir. Et, comme M. le Vice-admiral sera ici aujourd'huy, j'ay dit au S.r de Saussigny de ne point conclure de marché, ny pour la poudre, ny pour les boulets, jusqu'a ce que j'aye sceu plus particulièrement de mondit S.r le Vice-admiral sy la quantité que vous luy en envoyés ne sera pas suffisante; et je feray selon vostre ordre

1) Bibliothèque du Ministère de la Marine, G 185, n°. 55. — Uit Parijs.

2) A. E., Angleterre 109, ff. 235—237. — Uit Londen.

3) Niet aangetroffen.

Sluiten