Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

mieux eu convenir si j'en ai faittes, que d'obscurcir une vérité importante a son service par beaucoup de déguisemens et d'artiffices. Je joins a cette lettre une liste x) des officiers qui servent dans cette escadre, avec tous les changemens qui y ont esté faicts. J'envoyeray a la première occasion celle des volontaires a lettre de cachet.

J'ay receu tous les ordres du désarmement et me conduiray conformément aux ordres de S. M. Mais j'apréhende bien qu'il n'y ayt pas assez de vivres pour les quatre vaisseaux qu'elle m'ordonne de laisser dans la Manche.

217. SEIGNELAY AAN D'ESTRÉES, 9 Sept. 1673 2).

J'ay leu au Roy la relation du combat donné contre la flotte de Hollande le 218 du mois passé, et S. M. m'a ordonné de vous tesmoigner la satisfaction qu'elle a de la valeur et de la bonne conduite que vous avez monstrée aussy bien dans cette occasion que dans les deux autres de cette campagne. II ne reste rien a souhaiter si ce n'est que vous releviez un peu d'avantage les belles actions que vous faites, et que vous n'en parliez pas' si modestement, a quoy vous devez estre mesme excité par la conduite que tiennent les ennemis et qui n'ont pas manqué de faire imprimer des relations par lesquelles il paroist qu'ils ont battu les flottes Royales avec un entier advantage; et quoique il ne faille pas les imiter dans la fausseté de leurs relations, on peut orner la vérité et la faire connoistre avec esclat. v- ; -\

M. 1'ambassadeur d'Angleterre ayant fait scavoir a S. M. que le Prince Robert avoit envoyé en Angleterre des relations desadvantageuses pour l'escadre de France, et qu'il estoit a craindre que dans la disposition d'esprit oü il est a présent il ne continue pas a apporter les facilités qui pourroient dépendre de luy, S. M. m'ordonne de vous dire qu'elle veut que vous vous appliquiez avec un grand soin a bien vivre avec luy afin de le convier par ce moyen a faire la mesme chose, a quoy elle ne doute pas que vous réussisiez. Je vous prie de m'envoyer un mémoire de 1'estat auquel sont a présent tous les vaisseaux de S. M., du nombre de matelots et de soldats morts et blessés dans le dernier combat, et de la quantité de poudre qui est a présent sur lesdits vaisseaux, afin que je puisse en rendre compte a S. M.

Vous prendez aussy la peine de m'envoyer un mémoire des officiers blessés dans cette dernière occasion, S. M. voulant leur faire quelque gratiffication. Je luy ay rendu compte des sujets de plainte que vous avez contre M. de Martel, et quoyqu'une partie de ses prétentions soit mal fondée, cependant S. M. m'a ordonné de vous dire que les ordres que les généraux de terre donnent a leurs lieutenans généraux

1) Niet aangetroffen.

2) A. N., Marine B« 22. — Uit Nancy.

Sluiten