Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

a prendre vos mesures pour avoir le tiers de ladite prise, suivant les eonventions faites en Angleterre, sans tesmoigner cependaut trop d'empressement, et en cas que le Roy d'Angleterre vous pariast ou vous fist parler pour demander la remise dudit tiers, S. M. veut que vous respondiez que vous 1'en informerez et que vous attendiez ensuitte la réponse qu'elle vous donnera sur ce. sujet.

221. SEIGNELAY AAN D'ESTRÉES, 17 Sept. 1673 i).

Je crois que vous avez appris par M.r 1'Ambassadeur le mauvais effect que les rapports de M" le Prince Robert ont fait a Londres, et comme les mauvaises intentions dudit Prince out esté secondées par la relation qui a couru en Angleterre sous le nom de M. de Martel, et comme les discours qu'il a tenus sur le dernier combat ont beaucoup' contnbué a persuader aux Anglois les faussetés que ledit Prince a débitées, S. M. luy envoye ordre de venir a Paris pour rendre compte de ses actions.

Cependant comme il est necessaire de pourvoir au commandement du vaisseau la Royale Thérèse pendant le reste de la campagne, vous trouvéres cy joint les lettres de g. M. pour le chevalier de Valbelle auquel elle donne le commandement dudit vaisseau, et une autre lettre par laquelle elle ordonné au S.r de Belleisle de monter le vaisseau le Glorieux, ey-devant commandé par le chevalier de Valbelle.

Elle envoye ses ordres par cette ordonnance a M.r Colbert sur la conduite qu'il doit tenir dans tout ce qui s'est passé a Londres au sujet du dernier combat, et comme il se pourroit faire que les choses se portassent a une telle extrémité que pour faire connoistre la vérité aux Anglois et pour vous justifier pleinement contre les calomnies dudit Prince Robert il seroit nécessaire que vous demandassiez des commissaires au Roy d'Angleterre pour entendre le rapport des capitaines de toute la flotte, S. M. veut que vous suiviez en cela ce que ledit Sieur Ambassadeur vous fera scavoir estre nécessaire de faire, et que vous agissiez de concert avec luy dans cette affaire.

M.r 1'Ambassadeur ayant informé S. M. que le Roy d'Angleterre avoit pris résolution de faire sortir encore une fois sa flotte pour asseurer le passage des vaisseaux des Indes pris sur les Hollandois, et qu|il congédieroit ensuite l'escadre des vaisseaux de S. M., elle ne doute point que vous rentriez dans la Manche a la fin de ce mois au plus tard, et comme elle vous a ci-devant donné ses ordres sur le désarmement et sur le détachement de dix vaisseaux qui doivent demeurer, jusques a la fin de l'année, pour garder le pas de Calais, elle ne doute pas que vous ne les exécutiez ponctuellement.

1) A. N., Marine B2 22. — Uit Nancy.

Sluiten