Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de terre) (ju ils m9avoyent eté volléz: car je perdy au meme tans diverses autres plantes etc.”.

En welk een goed beeld van Clusius zelf geeft zijn eigen notitie op deze brief: „1585, J. Mouton Tournay le 6 May; recu a Vienne le 2 d’aoust; respondu le 15 octobre et envoyé pacquet de graines”.

Hoe zonderling en langs welke omwegen dikwijls, en hoe laat vaak brieven en pakjes den geadresseerde bereikten en hoe vaak ze zoek raakten, daarvan levert de brief van Mouton van Januari 1586 een voorbeeld. Het is een antwoord op de zending, waarover boven Clusius zelf is geciteerd en de brief vangt aan: „J’ay re<;u votre lettre datté du XVe jour d?octobre le 16e jour de janvier avecq I pacquet de graines, desquelles je fy quant et quant part a Monsr. Desplancques en votre nom, lequel les a regu fort aggreablement, et vous en mercyt fort, comme il ma escry. Je ne say par quel chemin ladite lettre et le pacquet sont Venus: car un marchant de Vallenciennes me les apporta”.

En verder schrijft Mouton: „H me semble (mon bon seigneur) que du depuis que la cour s’est retyrée hors de ceste ville, que le poste ne fait plus si bien son devoir de faire tenir nos lettres. Vela pourquoy j’escry avecq ceste prezente a ma dame des postes: luy priant vouloir ordonner que ce prezent pacquet vous soit envoyé et addressé seurement. Je vous envoye icy joint un petit pacquet que Monsr. de Longatre m’a envoyé pour le vous addresser. J ay espoir que ladite dame fera son devoir. H y a environ un mois que Monsr. de Longatre fut icy, lequel vous escryvit lors quelque petite lettre, que je vous ay envoyé par voie d’Anvers, jespere que vous 1’avez re$u”.

De aantekening van Clusius zegt: „1586, J. Mouton Tournay le 24 janvier aux miennes du 15 octobre (1585); receu a Vienne le 20 may; respondu le 24.

qu’il a receu les phaseoles et autres graines, et le paquet de bulbes du mois de juillet, auquel il auroit respondu, mais je n’ay point receu la lettre”.

Sluiten