Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Dans la Mythologie scandinave le Tilleul est 1'arbre de Holda, la plus aimable des déesses. Plus-tard la Vierge Marie entre dans sa place.

A Chraupen, en Aütriche, une vipère s'entortilla autour du bras d'une fille, occupée a couper 1'herbe ; siffla d'un son aigu a un tilleul creux, disparut, sans mordre, par un saut et se cacha.

Dans 1'arbre se trouva une statuette, représentant la Vierge, qu'on porta, avec les formalités réquises, a 1'Eglise.

Le lendemain elle fut retrouvée a la même place, ce qui se répéta trois fois; après quoi on fit auprès du Tilleul un berceau de feuillage, dans lequel la statuette fut réverée.

Partout en Allemagne. et surtout dans la partie méridionale les serpents sont des convives agréables dans les maisons, oü ils répandent toute sorte de prosperité. A 1'état sauvage ils vivent en compagnie sous un roi ou une reine couronnée, auxquels ils sont fidèlement attachés. On attribue au serpent des forces mysterieuses et extraordinaires. La consomption de sa viande a des suites particulières et bizarres.

Souvent les jeunes filles sont for?ées, par un anathème, de se métamorphoser en serpent.

Chez les Longobards et peut-être chez d'autres tribus Germains, la culte du serpent fut en vogue et, sans doute, les serpents domestiques, en sont les vestiges.

Berlinger, (Volksthümliches aus Schwaben I pag. 496) écrit: In jedem Hause ist eine Hausotter; sie befindet sich irgendwo in der Wand und durchzieht das ganze Haus. Sie bedeutet Glück, verlasst das Haus mit den Hausleuten und bezieht das neue.

L. H. Lutzen, dans son oeuvre „Ophiographia PhysicoChymico-Medica, Augsbourg, 1670, pag. 107 raconte que

Sluiten