Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

AMUSANTE s. 9 « qu'il voudroit, & Lormon n'ofa Jui ««e ce qu'il vouloit.

Cependant craignant qu'un autre ne rut ecoute avant qu'il tót fu Jui-

meme fe faire entendre il J. ■ enfin J ' t- 'cnare> " parvint a s«Pl'q"er a(Tez clairement la reponfede Rofette fut un refus j ■ «aISce„efutpaslecourrouxconcerj

d"ne P™de>niJerefils attirant d'unc coguette ; & malgré fa vm

Jnut b.enplusaffligée,^,,,^

lu. "-He avec le ton Je pJus atten-' *tfm, vous qui ave2 toujours en Pour moi les fentimens ^ , vous m aimez, dites-vous ? Hé bien '

quelthredéformaisvoulez-vousavoi; aupres de moi? en eft-il un plus doux que celu de pere > A fi i f ■

1C P£re de Rofote- Voudriez-vous la

perdrevous-même.aprèsl'avoircomWee de vos bienfaits ? Mais peut-être chercbez - vous a mWver ; ^

A v

Sluiten