Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

jo Les Soirees

confidérations reünies, le déterminerent enfin a obéir a la Marquife. II pouffa même fi loin la complaifance, qu'en peu de jours elle eut entre fes mains, non-feulement les lettres de Rofa, mais encore fon portrait.

Cétoit ce qu'elle défiroit depuis long-temps. Elle fit mille remereïmens au Comte •, & quoiqu'il eut exigé d'elle de ne montrer a.perfonne ce qu'il lui conrioit, il ne fut pas plutot parti, qu'elle courut chez fa belle & malheureufe parente : Je viens , lui dit-elle, vous faire une confidence, &: j'efpere qu'elle vous intéreffera; j'ai un nouvel amant. La vertueufe Rofa, auffi choquée que furprife de ce difcours mal-honnête, voulut recommencer les difcours qu'elle lui avoit tenus tant de fois fur fa conduite j mais Léonore ne lui laiiTant pas le temps d'achever : — Epargnez-vous, madame, des confeils fuperfius *, écoutez - moi

Sluiten